Truth Seeker

…….Connect.the.Dots……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Archives de Tag: #GlobalConsciousnessProject

Nous sommes tous connectés, c’est quantiquement prouvé !

Il suffisait simplement de relier entre elles plusieurs expériences scientifiques pour s’en rendre compte.

C’est ce qu’on appelle l’intrication quantique et ce principe s’applique à tout, absolument tout dans l’Univers : Différentes exériences l’ont démontré, il existe un lien qui perdure entre 2 corps qui ont un jour été liés même s’ils sont dorénavant séparés physiquement. Considérant que selon les travaux de Max Planck (père de la Physique Quantique) tout l’Univers était contenu dans un « grain » 10-³³ fois plus petit qu’un grain de poussière avant le Big Bang, nous avons déjà tous été connectés, en théorie, avec chaque particule de l’Univers. Un lien perdurerait donc entre nous tous, humains, mais aussi avec chaque particule de la planète, de l’Univers…

L’expérience de Nicolas Gisin, Université de Genèves (1997), nous met sur la voie :

Il divise un photon en 2 particules et les envoie chacune à 11 Km dans des directions opposées, sur un récepteur où on enregistrera les données. Comme prévu les 2 particules arrivent à destination. Il reproduit l’expérience en changeant la trajectoire de l’une, et la seconde particule agit comme si ce changement d’information lui avait été communiqué. Le lien entre elles existe donc même si elles sont séparées physiquement.

Qu’est-ce qui peut faire que deux particules séparées physiquement interagissent entre elles?

Une autre expérience datant de 1909 fut répétée en 1998 par l’institut Weizmann :

A. Un photon est envoyé vers le capteur, il passe à travers la cloison via le trou en son centre et arrive a destination comme prévu.
B. Un photon est envoyé vers le capteur, mais cette fois ci, la cloison est percée en 2 endroits, le photon va devoir « choisir » ou ne jamais parvenir à destination.

Quelle ne fut pas la surprise des chercheurs quand le photon disparut ! Pourtant le capteur a bien enregistré son arrivée, mais pas sous sa forme originale. Le photon a changé d’état pour s’adapter, il est passé à l’état d’onde…

Une question demeure : Comment cette particule a-t-elle pu savoir que la cloison avait été modifiée et s’adapter en conséquence ? Qui était au courant ? Les chercheurs. Alors existe t il un lien entre les chercheurs et ce photon ou est-ce autre chose ? Leur conscience a-t-elle influé sur le résultat ?

C’est ce qu’Einstein appelait « spooky science », la science qui fait peur. Il disait qu’il aimait savoir que la Lune était là même s’il ne la regardait pas. Le chercheur n’est-il qu’un observateur ou influe-t-il sur le résultat? N’est-il pas, en définitive, un participant de l’expérience ? L’Univers est donc participatoire et nous avons une influence non visible sur notre environnement. Mais qu’est-ce qui pourrait faire que nous influons sur la matière qui nous environne ?

Vladimir Poponin démontra l’effet fantôme de l’ADN en 1990:

Il fait le vide dans un tube de verre. La seule chose qui subsiste ce sont encore une fois des photons. Ceux-ci se comportent de façon anarchique (à nos yeux), bref ils font leur petite vie de photons. Poponin insère de l’ADN dans le tube. Les photons viennent s’aligner avec l’ADN ! Pire encore, lorsqu’il retire l’ADN, les photons consèrvent cette organisation pendant environ 30 ours. C’est ce qu’on appelle l’effet fantôme, bien connu des adeptes de l’homéopathie.

V.Poponin, Phantom Effect, 1990

Il en conclut que l’ADN agit donc bel et bien sur la matière. La matière dont nous sommes faits agit sur la matière dont le monde est fait.

Ce que Max Planck appelait « la matrice » est ce lien énergétique entre toutes choses, c’est le pont qui relie notre expérience interne vers le monde externe. Au 19ème Siècle, le mouvement Spirite l’appelait Ether et fit de nombreuses expériences. En 1887, l’expérience Michelson-Morley tenta de définir si ce champ existait bel et bien. L’expérience était correcte mais fut pauvrement interprétée, car ils essayaient d’en détecter le mouvement. Ce n’est pas parce-que quelque-chose ne bouge pas qu’il n’existe pas. Ainsi la Science moderne a conclu que le vide était vraiment « vide » de tout, à tort car l’armée réitère l’expérience vers la fin des années 80, et conclut que ce champ énergétique que Planck appelait la matrice existe bel et bien. Depuis on lui donne bien des noms d’oiseaux, « l’hologramme quantique », « l’Esprit de Dieu/Nature », « le champ qui connecte », etc.

Le satellite Chandra, capable de détecter des champs d’énergie invisibles, confirme en 1999 ce que s’imaginaient les scientifiques : Ce champ ressemble à la structure filamentaire du réseau neuronal. Encore une fois, nous retrouvons un modèle connu, encore une fois la nature  « fractale » de l’Univers s’impose.

Les Indiens Hopi avaient coutume d’expliquer la cosmogénèse par une métaphore : Au commencement, émergea Grand-Mère Araignée, et la première chose qu’elle fit fut de tisser une toile reliant tous ses enfants.

On peut également citer l’expérience menée par l’Université de Princeton « The Global Consciousness Project. » Après s’être rendu compte que certains appareils électroniques réagissaient différemment en présence d’une conscience humaine, ils ont disséminé une quarantaine d’appareils (« eggs ») sur la planète. Ces oeufs envoient leurs données à un ordinateur central qui les analyse. Ainsi en 2001, lors de la présumée attaque des Tours du WTC, retransmises dans le monde entier, les appareils ont enregistré un pic sans précédent. Le plus étrange étant que ce pic semble avoir débuté la veille… Cela s’expliquerait  par le fait que l’Univers est fractal mais surtout holographique :

Dans un hologramme, si vous découpez une infime parcelle et l’analysez au microscope, vous constaterez que si petite soit elle, elle contient les données de l’ensemble de l’image. La même information est présente partout. Si l’Univers est holographique et qu’une information est modifiée quelque-part, elle est modifiée partout instantannément. Selon Grgg Braden, c’est le « copié-collé » de l’Univers, la façon qu’il a de reproduire un modèle très vite à très grande échelle.

Vous pouvez retrouver la conférence de Gregg Braden « The Divine Matrix » en Français ici et dans les liens de la barre latérale.

Je vous engage aussi à découvrir les travaux de Nassim Haramein, Astrophysicien, notamment sur les champs unifiés.

via This Exquisite Idea :

livres et science

Des livres pour comprendre le monde

intérêt pour tous

Chaque être sensible a un droit inaliénable et inconditionnel à toutes les informations

Bustin Garin

À consommer avant octobre 2018

Lectures au coeur

Photographie et poésie

verslautonomie

Pour vivre heureux, vivons (tout) simplement!

En quête de vérités

La vérité se trouve là où il interdit de s'aventurer. Regardez qui est diabolisé et vous saurez qui est la cible.

stgrapho

Pour une écriture lisible, fluide et rapide

Ma beauté chimique

Quand la beauté se mêle à la chimie ...

Croquedessin

Une petite faim ? Croquez un dessin !

Le Blog de la Résistance

En ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire

Hiking Photography

Beautiful photos of hiking and other outdoor adventures.

LA LIBRE GAZETTE

Liberté d'être et de s'exprimer

Lily Wight

The Arcade of Arts & Arcana

I create worlds. John E. Brito's Blog

Behind the scenes of John E. Brito's animated and live action (short) films & comics

histoireetsociete

dieu me pardonne c'est son métier...

toolwielder

Not !!!Just another WordPress.com site